Restaurateurs : le plan de soutien du gouvernement expliqué

Le 10 juin, le gouvernement a rendu public, lors d’un communiqué de presse, son plan de soutien aux restaurateurs. Les entreprises des secteurs de l’hôtellerie et de la restauration ayant été soumis à une restriction d’activité au-delà du 11 mai 2020 pourront bénéficier d’aides des pouvoirs publics. Pour bénéficier de ces mesures, il faut avoir subi une perte d’au moins 80% de son chiffre d’affaires au cours du confinement, soit entre le 15 mars et le 15 mai (par rapport à 2019). Il s’agit de l’unique condition : tous les restaurants concernés peuvent donc demander l’aide grâce aux liens au bas de cet article. Découvrez les 3 types d'aides ci-dessous.

Activité partielle

Les cafés, hôtels et restaurants, indépendamment de leur taille, pourront continuer à bénéficier d’une prise en charge de l’indemnité d’activité partielle à 100% pour les heures non travaillées jusqu’en septembre. La démarche reste la même qu’au cours de ces derniers mois. Elle se fait directement sur ce site.

Fonds de solidarité

Le fonds de solidarité reste accessible aux restaurants jusqu’à la fin de l’année 2020, il est également élargi depuis le 1er juin. Par conséquent, sont désormais éligibles les cafés, hôtels et restaurants ayant jusqu’à 20 salariés (contre 10 salariés jusqu’à lors) et réalisant un chiffre d’affaires allant jusqu’à 2 millions d’euros (contre 1 millions). Le deuxième volet du fonds, réservé aux entreprises respectant les conditions vues précédemment et étant menacées de faillites, permet de recevoir une subvention allant jusqu’à 10 000 euros. Pour recevoir cette subvention, vous devez vous rendre sur ce site et vous munir de : votre Siren, Siret, BIC/Iban (RIB), ainsi que des éléments de chiffre d’affaires 2019 et 2020 pour justifier de la perte.

Exonérations de cotisations sociales

Les TPE (moins de 10 salariés) et PME (moins de 250 salariés) des secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, seront exonérées de cotisations patronales, reportées ou acquittées, durant les mois de mars à juin 2020, au titre des périodes d’emploi de février à mai. De plus, une aide au paiement des contributions et cotisations sociales sera mise en place. Elle sera égale à 20% de la masse salariale bénéficiant de l’exonération ci-dessus. Les démarches se font directement avec votre URSAF.

Pour plus d’informations, nous vous recommandons de consulter le communiqué de presse émis par le gouvernement. Bon courage à tous !

N'hésitez pas à consulter nos autres articles !